logo de Trust

Trust à ses débuts : Jeannot, Nono, Bernie, Ray 

C'est en 1977 à Nanterre dans la banlieue ouest parisienne que Bernard "Bernie" BONVOISIN (ancien chanteur de TAXI et KILLERDRINK) rencontre le guitariste Norbert "Nono" KRIEF, qui venait de passer deux étés aux Maroc à jouer de la variété au Club-Med. Ils décident de fonder leur groupe : TRUST. La formation est alors complétée du bassiste Raymond "Ray" MANNA, du guitariste Mohamed "Moho" SHEMLEK et du batteur Christian CHEFFEU, vite remplaç&eacute par Kamel, puis par Omar BEN EL MABROUK avant que ce poste revienne à Jean-Emile "Jeannot" HANELA vers la fin de l'année 77. Les membres du groupe sont tous issus du milieu ouvrier de la banlieue parisienne. C'est pourquoi Bernie privilégie des paroles anarchistes et antigouvernementales à l'encontre du système politique français qui opprime les ressortissants de cités défavorisées. De plus, les paroles des chansons sont en français, ce qui constitue un véritable défi, quand on sait que l'anglais est devenu la langue du rock. TRUST se fait sa réputation sur une premièra partie de GANG au Golf Drouot, puis à l'Olympia en premièra partie de BIJOU. Ils reprennent fréquemment des titres d'AC/DC (groupe qui ne cessa de les influencer) et des SEX PISTOLS aux côtés de leurs compositions. Moho quitte le groupe fin 1977 et n'est pas remplacé. En janvier 1978, ils enregistrent leur premier single : PRENDS PAS TON FLINGUE (devenu aujourd'hui un collector) et rencontrent en studio les ROLLING STONES (sauf l'intouchable Mick JAGGER) et Bon SCOTT, le chanteur d'AC/DC avec qui Bernie se lie d'amitié. De plus, la face B du single (PARIS BY NIGHT) est une reprise en français du LOVE AT FIRST FEEL d'AC/DC.</P>

Trust à l'époque de Répression : Bernie, Nono, Jeannot, Vivi 

Le groupe réussit à faire parler de lui en France, grâce au bouche à oreille et signe sur le label Pathé. Malgré sa faible discographie, TRUST assure le 24 octobre 1978 au Stadium la première partie d'AC/DC (grâce à leur bonne entente avec Bon SCOTT) et établit une série de concerts. Sur ceux-ci, Sherwin ROSMAN remplaçait provisoirement Jeannot. Le groupe réussit à se faire un nom et le premier album, intitulé TRUST (ou L'ELITE) sort en mai 1979. Comme convenu, Bernie exprime sa rage contre le gouvernement, les flics, le militarisme, les bourgeois, les injustices sociales, etc... Cela se ressent sur de magnifiques titres contestataires comme L'ELITE, LE MATTEUR, PREFABRIQUES, POLICE-MILICE ou BOSSER HUIT HEURES. Après cela, Ray devient manager du groupe et le nouveau bassiste devient Yves "Vivi" BRUSCO. TRUST défraye alors la chronique avec son metal-punk sur fond de paroles revendicatrices. Le succès ne se fait pas attendre pour TRUST, qui malgré une faible promotion médiatique rencontre un grand succès auprès du public. La tournée comporta de bons moments, notamment lors d'un concert mémorable au Pavillon de Paris le 12 janvier 1980. Quelques jours plus tard, ils donnent un concert devant les détenus de la prison de Fleury-Merogis. Le soir du 19 février 1980, le groupe devait passer la soirée avec Bon SCOTT, avant qu'ils ne soient contactés pour la remise de leur premier disque d'or. Du coup, Bon SCOTT se trouva avec d'autres amis à Londres et fut retrouvé mort le lendemain matin, étouffé par son propre vomi... Les membres du groupe prennent gros un coup au moral. Six jours plus tôt, ils avaient tapé le boeuf avec lui sur RIDE ON (l'enregistrement a heureusement été conservée et fut ressorti en 1997). Il était prévu des enregistrements de TRUST en anglais avec Bon qui n'auront jamais lieu.</P>

Trust en 1980 : Nono, Vivi, Bernie, Nicko 

Mais TRUST persévère et reviendra en grande forme en mai 1980 lors de la sortie de l'album REPRESSION. Tout son contenu est dédié à la mémoire de Bon SCOTT. Ce disque est à l'unanimité le meilleur qu'ait produit le groupe. La rage qui anime TRUST se ressent une fois de plus sur des titres comme ANTISOCIAL, MONSIEUR COMEDIE, FATALITE, LE MITARD ou AU NOM DE LA RACE. La chanson ANTISOCIAL devient l'hymne des hardos de France et cela constitue la voix d'une génération de jeunes qui ont en marre du système. TRUST est à son apogée et la tournée REPRESSION DANS L'HEXAGONE s'avèrera être un énorme succès. Mais TRUST dérange et aime ça : ils sont censurés par certaines municipalités sur cette tournée. L'énergie dégagée par le groupe sur scène est elle aussi hallucinante. Bernie soutenu par les riffs d'enfer de Nono apparaît comme une bête de scène en son genre et il tutoie son public. D'autre part, Jeannot laissa sa place de batteur à Kevin MORRIS durant cette tournée et le guitariste Thibault ABRIAL est engagé, celui-ci remplaçé un peu plus tard par Moho, qui effectuait son retour dans le groupe. TRUST réussit également son exportation, puisque le groupe donne au début de l'année 1981 des concerts en Angleterre, en première partie d'IRON MAIDEN puis de MOTÖRHEAD devant un public qui leur réserve un acceuil chaleureux. A noter que le groupe s'adjoint à cette époque les services du batteur anglais Nicko Mc BRAIN (futur IRON MAIDEN, tiens donc...). Le 29 août 1981 restera aussi pour eux une date historique. Devant 40000 personnes au festival de Reading (en première partie du IAN GILLAN BAND), TRUST fait un carton et le public anglais scande les paroles d'ANTISOCIAL. Il est dommage que le management de Ian GILLAN ait refusé que TRUST joue son rappel. Le gang de la banlieue ouest est rapidement devenu le bulldozer du rock français. Une version anglaise de REPRESSION voit également le jour à cette époque.</P>

Trust tape le boeuf avec Iron Maiden : Steve Harris, Nono, Dave Murray et Vivi 

Toujours en 1981, l'album MARCHE OU CREVE est édité. Ce disque est également un excellent échantillon de la musique du groupe, et ce dans un état d'esprit semblable aux précédents albums. Il contient quelques uns des meilleurs titres de TRUST comme TON DERNIER ACTE (ultime hommage à <B><FONT COLOR=#00fff>Bon SCOTT), REPRESSION, MARCHE OU CREVE et LES BRUTES. Le rock français est alors divisé entre les fans de TELEPHONE et ceux de TRUST. Mais TELEPHONE apparaît plus comme un groupe pour les petits bourgeois, tandis que TRUST développe des paroles "politiquement incorrectes". Une version anglaise de l'album intitulée SAVAGE voit le jour. Le 5 juin 1982, le groupe joue en tête d'affiche du festival allemand ROCKPALAST. Le concert est retransmis en Europe... sauf en France. Sur la lancée, ils effectuent la première partie de MAIDEN en Allemagne avec un bon succès à la clé. Ensuite, ils écartèrent l'opportunité de jouer en première partie de JUDAS PRIEST aux Etats-Unis, pour faire une grande tournée française. L'accent est alors mis sur la scène avec un bulldozer géant en guise de décor dans des salles pouvant acceuillir plus de 10000 spectateurs. Ce sera une grosse erreur de parcours car cette tournée ne fut pas rentable. Eric LEVY fut momentanément second guitariste de cette tournée.</P>

Sur la scène en bulldozer de la tournée de Marche ou crève 

En 1983, TRUST échange le batteur Nicko Mc BRAIN à IRON MAIDEN contre Clive BURR. Le groupe édite alors l'album TRUST IV, également appellé IDEAL et produit par Andy JOHNS (qui fut aussi producteur de LED ZEPPELIN et DEEP PURPLE). Le disque contient de belles réussites telles IDEAL, PAR COMPROMISSION et VARSOVIE. Ici aussi beaucoup d'argent est mis en jeu avec une grosse production. Pour la tournée de l'album, Thierry DUTRU, puis Farid MEDJANE prennent la place de batteur et Thibault ABRIAL, Moho et Benjamin RAFFAELLI se succèdent au poste de second guitariste. Mais le climat social en France à changé (avec l'arrivée de la gauche au pouvoir) et la rebellion du public se fait moins sentir. Une version anglaise de l'album, intitulée MAN'S TRAP voit le jour début 1984. Puis le groupe se met à l'écriture d'un nouvel album qu'ils enregistrent à Genève pendant l'été 1984. Celui-ci s'intitulera ROCK 'N' ROLL et désormais le groupe n'embauche plus de second guitariste. Ce disque renferme notamment SERRE LES POINGS et ROCK 'N' ROLL STAR et bénéficie d'arrangements aux synthés et aux cuivres. Mais la carrière du groupe commence peu à peu à se compromettre pour diverses raisons (financières notamment). Ils partent en tournée, mais chacun dans son bus. Le 31 juillet 1985, lors d'un concert en Bretagne, les membres du groupe annoncent la dissolution de TRUST, laissant le public sans voix.</P>

Trust en 1983 : Moho, Bernie, Clive Burr, Nono, Vivi 

Bernie se lanca dans une brève carrière solo qui fut un echec, tandis que Nono devint guitariste du Johnny HALLIDAY national. Début 1988, Bernie et Vivi rejoignent les moshers d'ANTHRAX sur la scène de l'Hammersmith Odeon de Londres pour taper le boeuf sur ANTISOCIAL. Il faut préciser qu'ANTHRAX connut alors un bon succès avec leur reprise en anglais d'ANTISOCIAL. Nono ne pouvait malheureusement pas être de la partie. L'idée d'une reformation chauffe les esprits. Après quelques répétitions, le groupe assure une mini tournée française avec au programme le festival MONSTERS OF ROCK à Paris Bercy les 24 et 25 novembre (IRON MAIDEN en fut la tête d'affiche). Pour le plus grand bonheur des fans, TRUST est reformé avec à son bord Bernie, Nono, Vivi (à la seconde guitare), Farid (à la batterie) et Frédéric "Fred" GUILLEMET (à la basse). L'album live PARIS BY NIGHT sera édité pour retracer la performance de TRUST lors de ces deux magnifiques journées de concerts. Fin 1988, le groupe édite le mini album ... EN ATTENDANT ... Mais ce titre est plus trompeur qu'autre chose, car Nono, opposé à la sortie de ce disque quitte le navire et met indirectement fin à cette réformation de TRUST. On se console en 1992, avec un album live comprenant des titres joués durant la tournée REPRESSION DANS L'HEXAGONE en 1980, qui est, rappelons-le, la grande époque de TRUST. L'année 1993 voit la sortie de PRENDS PAS TON FLINGUE, un mini album comprenant cinq titres enregistrés lors des débuts du groupe en 1977 et également de THE BACK SIDES, album comprenant des faces B, un inédit et un remix de PREFABRIQUES. Bernie commença à s'intéresser au cinéma et fait des apparitions dans les films HIVER 54 et LA HAINE. Quant à Nono il officie souvent pour Johnny HALLIDAY.</P>

Lors de la reformation de 1988 : Fred, Nono; Bernie, Vivi, Farid 

Mais en 1996, contre toute attente TRUST se reforma. Bernie et Nono engagèrent le bassiste David JACOB (également trompettiste) et le batteur Nirox JOHN. L'album EUROPE ET HAINES voit le jour. Celui-ci contient de super morceaux tels J'AI VU DIEU, ON LECHE, ON LÂCHE, ON LYNCHE et ELLE DISAIT. Le retour de TRUST s'avère être gagnant si on en juge par les riffs d'enfer de Nono et les paroles toujours aussi accrocheuses de Bernie. On notera la prestation de leur retour devant 40000 personnes au Bol d'Or. On assiste aussi à un changement de batteur : Nirox JOHN est remplaçé par Hervé KOSTER. Vint ensuite une tournée française début 1997 incluant deux soirées sold-out au Zenith de Paris et une prestation au Printemps de Bourges. Toujours en 1997 sort ANTIBEST OF, qui, comme son nom ne l'indique pas est le best of du groupe. Il sera suivi de A LIVE, qui, comme son nom l'indique est un album live extrait de la tournée de EUROPE ET HAINES. Une vidéo de A LIVE est aussi éditée et contient le making-of de l'album. Les membres du groupe retourneront ensuite dans d'autres occupations. Notamment Bernie qui réalisa en 1996 le film LES DEMONS DE JESUS, qui connut un succès notable. Son deuxième film, LES GRANDES BOUCHES sort en 1999. Quant à Nono, Hervé KOSTER et David JACOB, ils travaillent en studio. Alors que ceux-ci avaient préparé le nouvel album, Bernie annonça qu'il voulut dissoudre le groupe. Au final, Bernie vint quand même chanter pour ce qui restera le dernier album de TRUST : NI DIEU, NI MAÎTRE (un titre bien anarchiste). Ce disque renferme entre autres les morceaux MÔRICE, MANQUE DE TROP et DIEU EST CONSERVATEUR, LE DIABLE EST LIBERAL. Mais Bernie n'avait pas donné son accord pour publier l'album et ira au tribunal. Afin de ne pas léser les fans, TRUST entamma alors une courte tournée d'adieu en France. Bernie décide de se consacrer désormais au cinoche et il s'est aussi mis à écrire un livre : VOUS ÊTES FAITE DE PEINES ETRANGES. Avec son solide bagage, Nono joue en studio. Un retour de TRUST semble aujourd'hui compromis.</P>

Trust en 1996 : David Jacob, Nirox John, Nono et Bernie 

LiensNewsPlanAccueilPréférences

Valid HTML 4.01!

Valid CSS!